Racines adhérentes

Certaines plantes grimpantes aux racines adhérentes peuvent grimper seules aux parois et façades. Elles peuvent par exemple être utilisées comme protection efficace contre les graffitis. En tant que firme spécialisée dans la vente de supports pour plantes grimpantes, nous nous devons de vous décourager d’utiliser ces plantes pour des raisons économiques… Blague à part, nous souhaitons naturellement vous informer au mieux sur ces plantes. A partir d’une certaine taille, même ces plantes ont besoin d’un support pour les appuyer contre le mur et ainsi s’assurer que la plante ne tombe pas du mur. Un système de câbles permettra également de lier les rameaux et de former la plante.

Grimpantes à organes adhérents, ici le lierre

Espèces

Les plantes grimpantes développent des fausses racines s’accrochent plus ou moins bien seules à différentes surfaces. La plante à racines-crampons la plus connue est le lierre dont les feuilles sont persistantes. La vigne vierge vraie et la vigne vierge commune ainsi que l’hortensia grimpant sont également des classiques, toutes trois avec un feuillage magnifique à l’automne. La bignone, le fusain de fortune à la croissance relativement lente, ou encore diverses annuelles sont moins connues. Au début de la croissance de la plante, c’est la vigne vierge qui s’accroche le plus facilement aux parois.

Concevoir une façade avec des plantes grimpantes

Les plantes grimpantes à vrilles ou à racines crampons poussent selon des lignes qui peuvent sembler irrationnelles. Pour les amis de la nature un bonheur, pour les architectes et planificateurs un casse-tête, puisque la croissance de la plante finit inévitablement par recouvrir la façade avec une fourrure verte. Selon la plante grimpante, la taille de la façade et la distance entre les plantes, cela peut prendre de 5 à 20 ans. Le toit ainsi que les descentes d’eau doivent rester libres de verdure au risque d’entre endommagées par la plante.

La croissance de la plante peut être dirigée et contenue pour éviter de recouvrir totalement la façade avec de la végétation, ce qui permet de réaliser des contrastes très intéressants sur la façade. Les surfaces libres de verdure peuvent être clairement délimitées selon des lignes droites ou encore être amorphes et aléatoires. Le meilleur moyen pour limiter la croissance de la plante est une taille d’entretien régulière, mais les rebords stoppent également nets la croissance de la plante.

Über Wuchsbegrenzung lässt sich jedoch gestalterisch eingreifen und auf eine Teilbegrünung hinarbeiten. So entsteht eine wirkliche Fassadengestaltung mit spannenden Kontrasten! Die nicht begrünten Bereiche können dabei klar und geometrisch abgetrennt sein oder in ihrer Begrenzung auch amorph und zufällig aussehen. Die beste Wuchsbremse ist regelmäßiger Schnitt, aber auch Gesimse und vertikale Wandversprünge können als Begrenzung wirken.

Câbles d'appui et palissage des plantes à racines adhérentes

Pendant la première phase de leur croissance, ces plantes peuvent totalement se passer de système de support, mais il est tout de même prudent de les attacher à la façade. Avec de la pâte à modeler à base de cire d’abeille, il est possible de fixer les premières pousses. Les ventouses et racines crampons ne se forment que sur les jeunes pousses. Si elles sont arrachées de la paroi lorsque les pousses épaississent et se lignifient, la plante est accrochée à la paroi par les pousses les plus jeunes seulement, et le tapis végétal peut se décoller d’un coup de la paroi lors d’un orage. Sur la page de chaque plante, vous trouverez un schéma représentant l’adéquation entre la forme du système de câbles et la plante est indiquée par un code couleurs.

Systèmes de câbles adaptés

Pour aider la plante pendant la première phase de sa croissance, utilisez un système avec des mailles de moyenne à grande taille, soit environ jusqu’à 1 m x 1 m pour maintenir la plante contre la paroi. Pour empêcher la plante de perdre prise et de se décoller de la paroi à la manière d’une peau. Les systèmes des séries 8000 ou 9000 qui couvrent les mêmes fonctions. La version « simple » suffit dans la plupart des cas, pour les surfaces murales plus grandes, choisissez la version « moyenne » ou « lourde ».

Systèmes de câbles spécifiques

Les systèmes de câbles plus spécifiques pour certaines situations uniquement comprennent notamment les systèmes de câbles à mailles fines, dont le prix au mètre carré est plus élevé. Les systèmes à mailles fines peuvent remplir certains rôles spécifiques, par exemple pour façonner un rideau végétal autour d’un carport. Les systèmes de support trop hauts, ou trop bas, et qui n’harmonisent pas avec la hauteur atteinte par la plante grimpante, ne sont pas optimaux.

Systèmes de câbles totalement inadaptés

Les systèmes de des câbles courts. Avec des câbles trop courts la plante ne pourra pas faire face au comportement de croissance de la plante, sauf éventuellement s’il s’agit d’une plante cultivée en bac. De la même manière, il est inutile d’utiliser un système de support trop dense pour ne pas augmenter inutilement le prix du support.

Apparence hivernale et résidus végétaux

L’apparence hivernale de la plante joue également un rôle dans le choix de la plante grimpante. « L’hiver » - dure 5 ou 6 mois par chez nous en Allemagne, soit presque la moitié de l’année ! Après la chute des feuilles, les rameaux, branches et organes de support des plantes grimpantes sont visibles, mais contrairement aux plantes grimpantes conduites sur un espalier, leur présence n’enrichit pas toujours la façade. De plus, les racines-crampon et les ventouses laissent des traces sur la paroi lorsque la végétation est taillée ou définitivement retirée. Vous trouverez des détails en cliquant sur la page de la plante grimpante décrite plus haut.

Racines adhérentes: crampons et ventouses/pelotes
Racines adhérentes: crampons et ventouses/pelotes
Vigne vierge (p. tricuspidata)
Vigne vierge tapissant une cour intérieure à Stralsund / Mecklenburg-Vorpommern
Système de support pour aider un lierre à grimper
Ce lierre ne n'arrive pas à se hisser seul sur ce mur
Mauvaise planification: ces câbles sont inutiles pour cette vigne vierge. En tant que câbles d'appui ils sont trop proches donc trop chers. Une plante volubile aurait été ici un choix plus judicieux que cette vigne vierge en pot.
Support pour pour la façade mal planifié
Pelotes de vigne vierge restées accrochées à la paroi après la taille de la plante
Pelotes de vigne vierge restées accrochées à la paroi
Bignone (campsis radicans)
Bignone énorme sur le bâtiment de poste de Jena / Thüringen
Fusain de fortune (euonymus fortunei)
Fusain de fortune "Coloratus" sur un mur
Vigne vierge P. quinqefolia
Vigne vierge colonisant ce bâtiment à Halle / Sachsen-Anhalt
Hortensia grimpant (hydrangea)
Hortensia grimpant
Cobée grimpante (plante annuelle)
Cobée grimpante
Vigne vierge sur le musée municipal de Erfurt / Thüringen
Vigne vierge sur le musée municipal de Erfurt / Thüringen
Lierre décroché de la paroi à cause de son propre poids
Lierre tombé du mur
Façade très contrastée avec p. tricuspidata
Façade habillée par un parthenocissus tricuspidata
Hortensia grimpant formé et conduit, feuillage automnal
Hydrangea petiolaris, feuillage automnal à Naumburg / Sachsen-Anhalt
Zones de croissance géométriques pour de la vigne vierge (p. tricuspidata) grâce à des rebords verticaux
Zones de croissance pour vigne vierge à Leipzig-Liebertwolkwitz / Sachsen
Parthenocissus tricuspidata soigneusement taillé et formé à Potsdam / Brandenburg
Parthenocissus tricuspidata à Potsdam / Brandenburg