Taille de printemps ("épamprage")

La "taille de printemps", l'épamprage de la vigne est une opération nécessaire pour finir la formation et la taille, surtout si on renonce à une taille plus tard en été. Pour épamprer correctement il faudra garder à l'esprit la taille (courte, mi-longue ou longue) choisie pour le pied.

Il faudra toujour épamprer:

 

- les gourmands, c'est à dire les rameaux issus du vieux bois (du tronc ou des bras), tant qu'ils ne sont pas utilisés pour former une nouvelle sortie fructifère future.

- tous les rameaux stériles sans fleurs issus des coursons ou des baguettes, en laissant la tige la plus proche du tronc même si elle est stérile.

- les rameaux doubles ou triples issus d'un même bourgeon, en ne laissant que le rameau le plus vigoureux avec des grappes. Avec une taille courte à peu d'yeux, il est probable que chaque bourgeon produise plusieurs rameaux.

 

L'épamprage est à faire lorsque les nouvelles tiges sont longues de 10 à 30 cm, c'est à dire à un moment pendant le printemps ou les tiges du pied sont encore assez petites pour être gérables. Les pampres sont cassés en appuyant sur le côté (image 03) ou en l'arrachant à la base. Cette opération peut être rattrapée plus tard en été, mais les rameaux seront plus longs et plus ligneux et devront souvent être coupés.

Image 01: Si un ou les deux rameaux issus de ce courson sont stériles, il faudra laisser celui plus proche du tronc pour faire un nouveau courson pour l'année suivante
Taille en courson
Image 02: Gourmand (pampre) sur le tronc d'une vigne. Les pampres sont stériles, les grappes ne s'y développent pas.
Epamprage de la vigne
Image 03: épamprage par une pression latérale
Taille de printemps de la vigne
Image 04: La plaie va guérir au cours de l'été. La circulation de la sève n'est pas entravée.
Taillde printemps