Tuyaux de descente

Les tuyaux de descente et gouttières sont souvent un des premiers endroits que l'on tentera de cacher avec une plante grimpante. Cette page montre différentes possibilités pour habiller les descentes d'eau de pluie ainsi que les systèmes de support et tuteurs que FassadenGrün a conçus à cet effet. Les plantes annuelles sont les plus adaptées, mais on peut aussi envisager des vivaces à croissance légère ou moyenne. Les grimpantes volubiles, qui risquent de s’enrouler autour de la descente comme la glycine, la renouée, le bourreau des arbres ou le kiwi sont à éviter. Même si les gouttières peuvent porter une plante sans aucun support supplémentaire dans certains cas, il est préférable d’installer des câbles d’acier pour empêcher la plante d'endommager ces éléments.

Tuyau de descente habillé avec une vigne de Coignet

Câble parallèle à la descente

La méthode la plus simple pour guider une plante jusqu’en haut d’un tuyau de descente est d’installer un ou des câbles d’acier parallèles au tuyau, comme le système 1040, qui présente l’avantage de souligner les lignes verticales du bâti. Souvent un câble plus bas est suffisant, comme ceux des systèmes 1020 ou 1030, qui avec le tuyau de descente et les colliers de serrage formeront un champ de croissance, et stabiliseront la plante face à l’action du vent. Si la place est suffisante des deux côtés du tuyau, il vaut dans tous les cas mieux poser un câble de chaque côté.

Plantes grimpantes adaptées

Pour couvrir une descente, les plantes que nous recommandons sont les plantes aux pousses « douces », comme les annuelles, la clematis viticella ou la clematis tangutica, les roses rambler ou le jasmin d'hiver qui sont faciles à palisser. L'aristoloche siphon, le houblon et l'akébie ont un feuillage encore plus dense, tout comme les bignones et la vigne. La plantation en bac est une excellente méthode, puisque la croissance de la plante et de sa masse foliaire sera limitée par l’emprisonnement du système racinaire.

Si vous ne prévoyez pas de tailler la plante chaque année, il est judicieux de monter le câble-tuteur jusqu’à un mètre au maximum du toit pour éviter que les pousses ne s'y accrochent.

Houblon sur une descente d’eau
Descente couverte par une grimpante à Quedlinburg / Sachsen-Anhalt
Aristoloche, Système de câbles 1030
Gouttière garnie avec une "pipe des hollandais"
Pipe des hollandais, système 1040 à droite de la descente
Gouttière et pipe des hollandais
Pipe des hollandais
Pipe des hollandais
Ipomée, câble fixé à droite du tuyau
Tuyau de descente avec une ipomée
Gouttière avec du houblon doré, Système 1040 calibre moyen
Gouttière avec du houblon doré
Clématite sur un tuyau de descente
Clématite sur un tuyau de descente
Clématite ”tangutica” – le fil de fer est tiré entre les deux tuyaux de descente, les pousses sont tressées entre les tuyaux et le fil. Les colliers de serrage tiennent les tiges en place.
Clematis tangutica sur une descente
Clématite
Tuyau de descente et clématite

Câbles parallèles multiples

L’installation de plusieurs câbles parallèles au tuyau de descente est particulièrement efficace si ils sont disposés à gauche et à droite du tuyau de descente. Une telle disposition permet de maintenir en place même les plantes les plus exposées au vent, en supportant la majorité de la charge sans risquer que le tuyau de descente ne soit descellé du mur. Les fixations souvent très légères des gouttières ne sont pas supposées porter une charge supplémentaire.

Alternativement, il est possible d’installer deux câbles très près l’un de l’autre d’un seul côté du tuyau, comme le permettent notamment les systèmes 4010, 4020 et 7010.

Une alternative aux câbles : grilles et grillages

Une alternative aux câbles verticaux est l’installation d’une grille autour du tuyau de descente, qui sera ancrée au mur en quatre, six ou plus de points, et qui peut supporter des plantes plus lourdes. Il faut par contre vérifier au cas par cas si l’installation d’un tel grillage représente véritablement un gain esthétique, ou si des câbles filigranes ne sont pas plus discrets.

Vigne, système de câbles calibre massif
Végétalisation d’un tuyau de descente avec des vignes
Tuyau de descente colonisé par une clematis viticella, encadrement par deux fils
Clématite palissée sur deux câbles parallèles à la descente d'eau de pluie
Artistoloche siphon au printemps, 2 câbles parallèles à droite du tuyau de descente
Tuyau de descente d’eau pluviale colonisée par une artistoloche siphon
Ipomée, palissée sur la descente avec une grille ancrée au mur séparément
Ipomée sur descente d’eau
Tuyau de descente équipée d’une grille tuteur
Tuyau de descente équipée d’une grille tuteur

Risques de dégâts

Les annuelles, dont le houblon notamment, peuvent coloniser le tuyau de descente directement. Les plantes gracieuses peuvent s’enrouler autour et s’accrocher aux colliers de serrage (ou y être attachées). Un câble vertical est cependant toujours nécessaire pour que les pousses n’offrent pas trop prise au vent. Les pousses peuvent en plus être coincées derrière le tuyau de descente ou être tressées autour. Il faut alors faire attention à ce que la tige de la plante ne descelle pas le tuyau, ou si le mur doté  d'un revêtement thermique par l'extérieur, que celui-ci ne soit pas abimé. Si la masse foliaire est importante, les vis de fixation risquent de se desceller sous l’action du vent. Il faut dans tous les cas surveiller activement et entretenir les plantes plus anciennes si elles colonisent directement la descente pour éviter les dégâts . Il faut contrôler la solidité des colliers de serrage, et couper les pousses qui risquent de déplacer le tuyau de descente lorsque le tronc de la plante s’épaissit. La tension ne doit pas être trop forte sur les colliers de serrage sur les murs avec une isolation thermique extérieure. Nous recommandons vivement l’installation de câbles de support dans ces cas de figure.

Akébies avec une importante masse foliaire s’enroulant directement autour du tuyau de descente.
Tuyau de descente avec akébie à Bansin / Usedom / Mecklenburg-Vorpommern
Buisson ardent, pousses attachées derrière le tuyau de descente
Tuyau de descente avec un buisson ardent
Ipomées et descente d'eau de pluie
Ipomées et descente d'eau de pluie
Colonisation directe par du houblon
Gouttière et houblon
Plantes grimpantes anuelles: ipomée et haricot d’Espagne peuvent aussi développer une masse foliaire très importante qui donne prise au vent.
Colonisation directe d’une descente d’eau par une grimpante à Altenburg / Thüringen
Sans support : aristoloche siphon
Tuyau de tôle avec une aristoloche
Rosier grimpant, sarments attachés derrière la descente d’eau
Rosier grimpant s’accrochant à un tuyau de descente à Weimar / Thüringen
Une clématite colonise directement cette descente d'eau de pluie
Tuyau de descente colonisé à Meißen / Sachsen
Rosier grimpant en pot
Descente d'eau de pluie et grille
Suzanne aux yeux noirs sur une grille simple
Grille installée sur un tuyau de descente
Solution simple et efficace : clématite en pot et grille pour descente d'eau de pluie (disponible dans la plupart des magasins de bricolage)
Tuyau de descente avec grille

Grilles pour tuyau de descente

L’installation d’une grille autour du tuyau de descente est un cas particulier, mais là aussi des dégâts sont possibles en cas de forte croissance de la plante. Pour guider la plante, le montage d’une grille de support autour de la descente fonctionne au niveau du sol et pour les plantes en bacs. Des grilles en aluminium ou en acier spécialement conçues pour être montées directement sur la descente sont disponibles dans certains magasins de bricolage.

 

 

Plantes grimpantes annuelles et grilles modulables sur un tuyau de descente: attention à la croissance de la masse foliaire.
Descente avec grille de tuteurage
Cas particulier : un treillage ornemental en bois pour clématite montana
Cas particulier : un treillage ornemental en bois pour clématite montana à Ahlbeck / Usedom / Mecklenburg-Vorpommern