• Deutsch
  • English
  • Français

Variante 06 – scellement dans une lame d'air

L’une des possibilités pour installer des tiges de fixation sur une paroi spéciale fine (bardage ou autre) consiste à sceller le dispositif de fixation avec du mortier composite dans le corps creux. Deux pans de mur sont partiellement collés ensemble au moyen de mortier composite pour former une surface d’appui dans laquelle on pourra alors visser les fixations serre-câble.

Domaine d’utilisation

Cette solution est la seule possible des pour certaines surfaces particulièrement difficiles, par exemple dans la construction légère avec des panneaux de façade à enduit. Cette technique est particulièrement flexible, puisqu’on pourra placer les vis serre-câble à n’importe quel endroit sur la paroi, avec cependant un effort de montage élevé. La présence de deux panneaux de façade distincts avec entre eux une cavité de 4 – 5  cm, creuse ou emplie d’un isolant. Ce type de façade était typique de certains bâtiments en préfabriqué de construction légère de la période 1960 – 1980 en Allemagne. Pour un pan de mur on a à faire à trois panneaux : une plaque intérieure en Placoplatre, une plaque extérieure en fibrociment ou autre, et une plaque mitoyenne (également à l’extérieur de la structure porteuse. Exceptionnellement, une plaque unique épaisse suivie d’une creux peut suffire, il faut cependant garder à l’esprit que la charge du système de câbles sera portée entièrement par ce panneau  et que des déformations sont possibles.

Dispositifs de fixation et montage

Idéalement il y a deux parois superposées avec un espace creux. Si un isolant est présent à la place de l’espace creux il faudra fraiser un maximum de matière depuis l’extérieur pour former une cavité autour de l’axe sur lequel la tige de fixation sera placée. Il faudra ensuite placer un tamis SD 16085, de façon à accrocher également la deuxième plaque, puis remplir le tamis, ainsi que la cavité autour, de mortier composite. Une vis d’ancrage WH 10151, WH 08111 ou WM 08133 est ensuite insérée et collée. Il est également possible de coller les chevilles de chaque fixation dans le tamis pour scellement chimique pour pouvoir les dévisser plus tard en cas de besoin. Ne lésinez pas sur la quantité de mortier chimique, il faut compter une cartouche entière de mortier chimique par point de fixation. Quand le mortier chimique a pris, les deux plaques sont solidement reliées qui permet de solidement ancrer le dispositif serre-câble dans la paroi.

Collage dans le corps creux
Version moyenne, rosiers, sur un bâtiment en práfabriqué vieux d'une cinquantaine d'années
Végétation sur façade spéciale
Version moyenne avec un double bardage et une couche isolante
Version moyenne avec un double bardage et une couche isolante