• Deutsch
  • English
  • Français

Renaissance et baroque (env. 1500 à 1700)

Le début de « l’époque moderne » vers environ 1500 est marqué par le développement des jardins d’agrément. L’art du jardinage quitte les murs des monastères et s’installe dans les domaines aristocratiques où sont construites pergolas, tonnelles et espaliers. C’est aussi de cette époque que viennent les treillages d’ornement.

Vignes et rosiers palissés avec des câbles d'acier

Développement du palissage

Après avoir progressé des jardins d’abbaye jusqu’aux jardins aristocratiques, la pratique d’habiller les murs de végétation se répand aussi à travers les domaines seigneuriaux et fermes jusqu’aux maisons les plus modestes. Dans la plupart des régions d'Allemagne on pouvait voir des espaliers dans les fermes, souvent des treilles de vigne. Les espaliers étaient aussi très nombreux en France! Bientôt les plantes grimpantes aussi habillaient les façades, comme la vraie vigne vierge (1629) et la vigne vierge commune, diverses espèces de campsis (1640) ainsi que la vigne sauvage (1654). A partir de 1650, les diverses espèces de clématites sont développées elles aussi en Angleterre.

Espaliers en bois

La végétalisation des bâtiments à cette époque passait souvent par l’installation de treillages d'espalier en bois. les méthodes de constructions étant différentes en fonction des régions. La construction classique en Allemagne était le treillage à lattes verticales et horizontales. Sur les constructions de style baroque, on utilisait souvent des treillages d'ornement sans nécessairement y palisser des plantes grimpantes.

Serres et palissage sur fil de fer

Les fils métalliques de vigueur aujourd’hui pour les constructions de treillages d’espalier étaient déjà utilisés à l’époque baroque, car plus durables que le fils de chanvre. Les fils, souvent en cuivre, étaient fabriqués dans des forges spécialisées. Les espaliers étaient parfois protégés par des parois vitrées, les premières serres, comme le vignoble du palais de Sanssouci à Potsdam érigé sous Frédéric le Grand entre 1745 et 1747.

Maison-tour, Radebeul / Sachsen
Maison-tour, Radebeul / Sachsen

Style renaissance

Vous trouverez ici d’autres exemples de bâtiments végétalisés datant de 1500 à 1600. Cliquez sur les photos pour les voir en grand.

Trois ceps de vigne « regent » de la « Maison du moulin » à Zettenbach / Unstrut / Sachsen-Anhalt
Autre angle du moulin de Zettenbach
Rose sur grille sur la « maison des sorcières » (env. 1600, à Stuttgart / Baden-Württemberg
Lierre, ancien château à Stuttgart / Baden-Württemberg
Clématite, habitation de 1600, Laucha / Sachsen-Anhalt
Contre l’oubli et la protection des monuments historiques: ceps de vigne, ancienne forge sur la Kirchstr. /Leopold-Bing-Str., démolie en 2005, Bad Sulza / Thüringen
Vigne vierge sur un château datant de la renaissance à Nossen / Sachsen
Mairie / chateau de Riesa / Sachsen, wisteria datant de plus de 100 ans
Poire en espalier, Verger du Château de Dornburg / Thüringen
Château fort Giebichenstein, Unterburg, treilles de vigne sauvage à Halle an der Saale / Sachsen-Anhalt
Cordon végétal de wistéria au parc animalier historique à Colditz / Sachsen
Pêche en espalier sur un portail de la renaissance, école de garçons de 1564, Colditz / Sachsen
Rosier grimpant sur un portail au marché de Colditz / Sachsen
Treille de vigne sur fil de fer, bureau du recensement de Grimma / Sachsen
 
 
 
 

Style baroque

Exemples de maisons de style baroque entre 1600 et 1770. Cliquez sur les photos pour les voir en grand !

Treille de vigne sur une maison baroque de 1754 à Weimar / Thüringen
Vigne sur l’église paroissiale baroque de Schönburg / Sachsen-Anhalt
Poire en espalier reconstruction d’un original de 1739 de Burg Gnandstein / Sachsen
Glycine sur fil de fer, mairie de Lichtenfels / Bayern
Aristoloche siphon ou « pipe des hollandais » sur fil de fer, mairie de Lichtenfels / Bayern
Akébie sur câble d’acier, mairie de Lichtenfels / Bayern
Espalier de vigne au « Meinholdsches Turmhaus » à Radebeul / Sachsen
Espalier de vigne planifié par l’écrivain et philosophe allemand Goethe, maison de Frauenplan, Weimar / Thüringen
Espalier de vigne planifié par l’écrivain et philosophe allemand Goethe, maison de Frauenplan, Weimar / Thüringen
Mur inférieur historique avec espalier de vigne, châteaux de Dornburg / Thüringen
Mur supérieur historique avec espalier de vigne, châteaux de Dornburg / Thüringen
Mur supérieur historique avec espalier de vigne, châteaux de Dornburg / Thüringen
Vieille bâtisse avec charpente en système triangulé sur un coteau à Dresden / Sachsen
Vigne en espalier, église baroque de St. Urbain à Meißen / Sachsen
Ancienne maison avec poire en espalier, Kohren-Salis / Sachsen
Vigne vierge sur espalier du Schloss Tiefurt à Weimar / Thüringen
Treille sur une maison à Potsdam / Brandenburg
Cabane de jardin sur l’ancienne propriété de Goethe à Frauenplan, vigne vierge, treillage historique en bois, à Weimar / Thüringen
Vieux fruitiers en espalier, „Kavalierhaus Gut“ à Hasselburg / Schleswig-Holstein
Pommes en espalier, reconstruction, Haras étatique de Moritzburg / Sachsen
« Frankesche Stiftungen“, très vieux wisteria sur le „Haus 28“, env. 1999, avant la restauration à Halle an der Saale / Sachsen-Anhalt
"Frankesche Stiftungen", très vieux wisteria sur le „Haus 28“, 2005, après la restauration à Halle an der Saale / Sachsen-Anhalt (voir photo précédente)
Construction baroque avec une treille plantées ultérieurement, Hälterstr. 2 à Merseburg / Sachsen-Anhalt
Mur vitrifié pour espaliers au château de Sanssouci / Potsdam / Brandenburg
Vue derrière la serre, figues sur fil de fer, parc du château de Sanssouci / Potsdam / Brandenburg
Maison paroissiale baroque et vigne (replantée d’après un modèle historique), Seifertshain bei Leipzig / Sachsen
Pavillon de jardin baroque de 1740 avec espaliers de roses, parc du château de Döben à Grimma / Sachsen
Rose grimpante sur un bâtiment baroque de 1752, abritant aujourd’hui la cave "Rosenschlößchen", à Halberstadt / Sachsen-Anhalt