Climat

Des plantes pour sauver l’environnement ? Les façades végétalisées pour la lutte contre le changement climatique, à petite et à grande échelle. Les plantes grimpantes retiennent les particules fines, augmentent l’humidité de l’air, participent à la baisse des températures en été, et réduisent ainsi les mouvements de poussière – en bref, les plantes grimpantes ont un effet positif sur la qualité de vie. Les plantes grimpantes ont un impact significatif sur le microclimat, en particulier si les façades sont complètement couvertes de verdure.

Vigne vierge à trois pointes dans une cour intérieure à Naumburg / Saxe-Anhalt

Fixation du dioxyde de carbone

Les plantes grimpantes participent à la fixation du CO2 en formant des fibres végétales, du bois et des glucides. Cet aspect est intéressant, même si pour la plupart des plantes grimpantes adaptées au palissage, les quantités sont assez mineures.

Production d’oxygène

L’effet secondaire de la réaction chimique de fixation de dioxyde de carbone est la libération d’oxygène dans l’atmosphère à travers les stomates situés sous les feuilles.

Humidité de l’air

Quand les rayons du soleil atteignent les feuilles vertes et épaisses, ils se transforment partiellement en chaleur, comme dans un chauffe-eau solaire. Mais le processus chimique de captation du CO2 nécessite des températures constantes et relativement basses: de l’eau s’évapore alors en permanence des feuilles pour que la température reste stable, ce qui favorise l’humidification de l’air. La captation d’eau par les racines aide à son tour à l'assèchement des murs et fondations...

Baisse des températures

La verdure participe en été à l'isolation thermique en absorbant la chaleur, et participe à la régulation thermique de l’air et de la façade. Comment ? D’une part, le processus d’évaporation décrit plus haut requiert de l’énergie (la chaleur). D’autre part il y a les processus chimiques de captation du dioxyde de carbone. Le dioxyde de carbone est absorbé par les plantes et lié à la masse végétale. L’air ambiant se refroidit et « descend »… comme dans une forêt, on peut sentir l’air frais. Mais le plus important est le ralentissement de l’apparition d’air chaud, ce qui diminue les mouvements d’air au niveau du sol, et par extension les mouvements de poussière et de gaz d’échappement. Ce phénomène fait même l’objet de recherches scientifiques !

Fixation de particules de poussière

Le feuillage de plantes grimpantes absorbe les poussières, en particulier les particules fines extrêmement toxiques. Une fois « capturées » par les feuilles, les nanoparticules sont beaucoup moins dangereuses. Elles sont lavées par la pluie et transformées en compost avec les feuilles tombées en automne.

Façade verte de la mairie de Eisleben / Sachsen-Anhalt avec une vigne vierge à trois pointes
Façade verte de la mairie de Eisleben / Sachsen-Anhalt avec une vigne vierge à trois pointes
Célastre, aristoloche et vigne vierge: les plantes grimpantes offrent divers avantages écologiques, à Leipzig
Protection de l'environnement grâce aux façades vertes, à Leipzig