Problèmes habituels avec les façades enduites

Cette page appartient à la partie « maçonnerie avec enduit ». Les ancrages des treillis métalliques pour plantes grimpantes sont en règle générale faciles à monter sur de tels murs (sans isolation par l’extérieur). Au niveau des trous de perçage, les murs sont sensibles aux pressions latérales et susceptibles aux infiltrations d’eau de pluie, une attention particulière est donc nécessaire, pour les systèmes en version « simple » notamment, ainsi que pour les œillets sans rondelle d’appui. Les enduits épais de plus de 2 cm, en particulier pour les enduits isolants, les profilages ainsi que les gros grains de sable sont problématiques. Vous trouverez sur cette page une vue d’ensemble des difficultés que ce type de mur peut poser ; des informations supplémentaires sont disponibles dans les pages suivantes de la partie « maçonnerie avec enduit ».

Pression latérale

Comme la photo le montre, les enduits sont sensibles aux chevilles. La pression latérale causée par des vis à œillet avec une surface d’appui insuffisante. Plus la tige d’ancrage est fine, plus elle appuie sur le cou de la cheville. Des microfissures se forment et l’enduit s’écaille autour du trou de perçage.

Humidité

L’étanchéisation de la paroi est également très importante. L’eau infiltrée dans les trous de perçage en cas de pluie battante pourra s’évaporer, mais il s’agit de minimiser la durée de la présence d’humidité dans la maçonnerie. La somme des intervalles pendant lesquels la paroi est « humide » est proportionnelle à la dégradation de la paroi. Comme pour les routes en hiver, c’est lors du gel que la présence d’humidité cause le plus de dégâts.

Autres difficultés

Les enduits épais de plus de 2 cm peuvent poser problème ; ce cas est traité sur la page « enduits spéciaux ». Les enduits avec une structure brute devront également être poncés là où les ancrages seront mis en place pour une tenue optimale des bagues d’étanchéité. Sous l’enduit, la maçonnerie elle-même pourra poser problème, notamment avec la présence de briques de différents types ou de colombages. Plus d’informations sur la page « maçonnerie très ancienne ».

Calibres d’ancrage adaptés pour mur avec enduit

La plupart des vis de fixation munis d’une rondelle d’appui et d’une bague d’étanchéité sont adaptées, ce qui permet également de recouvrir les petites cassures apparues pendant le perçage. Dans le calibre moyen, on préfèrera les versions « Classic » et « Premium », puisque le filetage est plus long et plus stable que pour la version « Eco ». La version « Simple » est adaptée dans certains cas particuliers seulement. Les chevilles plastiques avec collerette offrent un meilleur appui aux vis à œillet puisqu’elles minimisent les mouvements et la pression latérale et permettent d’éviter d’écailler l’enduit, mais le problème de l’humidité persiste. Pour la plupart des parois représentatives, la version simple avec les chevilles à nu n’est ainsi pas recommandée.  

Diverses chevilles sur un ancienne maçonnerie avec enduit
Maçonnerie très ancienne, Klosterbuch / Saxe
Système de câbles FassadenGrün, version Classic
Espalier mural et câble d'acier inox