Murs végétaux modulables

Les systèmes de végétalisation complexes de « murs verts » développés depuis quelques années sont une alternative à la végétalisation classique par les plantes grimpantes. Ils sont de plus en plus utilisés dans l’architecture. C’est dans le sud de l’Europe qu’on trouve les exemples les plus marquants et représentatifs : Patrick Blanc, botaniste français est l’un des pionniers de ce mouvement avec son concept de mur végétal : les plantes ne poussent pas dans des plates-bandes ou des bacs mais directement sur des couches de feutre fixées sur le mur. Ces murs végétaux sont souvent très chers et nécessitent un entretien constant et coûteux, les plantes doivent être remplacées après l'hiver. D’autres systèmes de jardins verticaux utilisent des bacs emboîtés et suspendus sur toute la façade, ce qui facilite l’entretien.

Mur vivant des Galeries Lafayette de Berlin

Concepts

Deux concepts complémentaires sont utilisés pour les jardins verticaux modernes. Premièrement, la capacité de certaines plantes à pousser sur des parois rocheuses sans la présence d’une épaisse couche de terre a été utilisée pour les parois artificielles. Deuxièmement, en superposant des jadinière comme on peut souvent les voir dans les rues du sud de l’Europe, on peut créer des zones de végétation non pas ponctuelles mais des surfaces entièrement couvertes de verdure. Ces deux concepts ont servi de base à l’élaboration des murs végétaux modernes.

Mise en œuvre

Les plantes poussent librement dans des bacs, poches de feutre ou plaques de substrat. L’irrigation se fait souvent par une combinaison de pompes qui injectent l’eau dans un circuit fermé, les supports se gorgeant par capillarité. L’engrais est souvent ajouté automatiquement. Un système de support avec des câbles n'est pas nécessaires pour un mur végétal modulable.

« Vertical Garden » de Patrick Blanc à Paris
« Vertical Garden » de Patrick Blanc

Systèmes alternatifs

Des systèmes moins coûteux sont possibles, par exemple l’installation de bacs de fleurs à arrosage manuel suspendus ou encastrés dans le mur, qui seront retirés pendant l’hiver. Une autre possibilité est l’utilisation de plantes

grimpantes</b> s’accrochant sans l’aide de supports aux surfaces verticales, dont la croissance est maitrisée en placant des bordures autour de la zone à couvrir de végétation.
Surfaces végétales avec des plantes grimpantes sur un centre commercial de Leipzig Liebertwolkwitz
Surfaces végétales avec des plantes grimpantes sur un centre commercial de Leipzig Liebertwolkwitz
Premier concept : mousses poussant sur un mur
Plante poussant dans un mur
Plante poussant dans un mur
Deuxième concept: Bac à fleurs suspendu sur une façade
Bac à fleurs suspendu contre une façade
Système de végétalisation hautement technologique : les Galeries Lafayette de Berlin
Mur vivant à Berlin, Galeries Lafayette
Système de mur végétal simple, annuelles poussant dans des poches suspendues
Système de mur végétal simple avec des annuelles poussant dans des poches suspendues, exposition à Koblenz / Rheinland-Pfalz 2011
Autre prise du mur vivant des Galeries Lafayette de Berlin
Autre prise du mur vivant des Galeries Lafayette de Berlin