Maçonnerie à double cloison

Cette page de la partie « maçonnerie apparente » traite de la végétalisation de façades avec des câbles d’acier sur maçonneries à cloisons doubles. Les murs de clinkers modernes sont des exemples courants de ce type de maçonnerie. Les cloisons doubles de façade sont abordées sur la page panneaux de façade. La cloison externe peut également être enduite

Maçonnerie double cloison

Les enveloppes externes protègent contre le soleil, le vent et la pluie et ne portent qu’eux-mêmes. Ces murs sont ainsi des murs externes non porteurs et se trouvent devant une paroi isolée thermiquement qui elle porte le plafond et le toit. Les deux couches de mur sont reliées par des ancres de façade ou des tiges d’acier inox. Un isolant est souvent collé entre les deux, en plus d’une lame d’air de 4-6 cm et de fentes d'aération au niveau des joints.

Problèmes statiques des murs double cloison

Normalement, les murs des bâtiments sont solidement reliés au niveau des coins du bâtiment. Ce n’est pas le cas pour l’enveloppe externe des maçonneries à double cloison, ce qui est reconnaissable aux joints de dilatation qui séparent les pans de mur. Chaque mur est ainsi plus mobile, moins susceptible aux distensions, mais également plus sensible au poids d’un système de câbles. En fonction du poids, du type et de la construction, la résistance d’une enveloppe externe peut être plus ou moins importante. Si l’enveloppe externe est endommagée, elle devra impérativement être réparée avant de pouvoir y monter des câbles architecturaux.

Évitez d’installer une vis d’ancrage dans les 3-4 premières rangées de « briques » et au niveau des coins, pour éviter l’apparition de fissures. Même à 25-40 cm des coins il faudra éviter toute pression d’expansion dans la paroi, par exemple en utilisant du mortier chimique plutôt que des chevilles à expansion.

Directives pour le montage sur murs double cloison

Avant de procéder au montage des supports de FassadenGrüm, vérifiez si des directives spécifiques existent pour votre maison. Ces directives peuvent être trouvées dans les documents relatifs à la construction du bâtiment, vous pouvez aussi demander à la firme qui a réalisé la construction de votre bâtiment. Le montage de supports pour plantes grimpantes n’étant souvent pas explicitement mentionné, on consultera les obligations concernant les objets similaires. Considérez les supports en version légère comme un montage de boite aux lettres ou d’éclairage extérieur, les versions simple et moyenne comme équivalents au montage de panneaux ou d’antennes satellite ou autres éléments en saillie et les versions lourde et massive comme le montage d’une marquise.

En règle générale, le montage dans la paroi externe et dans la paroi interne est interdit, puisque les deux cloisons devraient être mobiles indépendamment l’un de l’autre. Il faudra éviter toute contrainte sur la paroi interne, puisque si les vis sont serrées elles risquent de provoquer des fissures dans la maçonnerie.

Concrètement, toute charge sur la paroi devra être supportée par la cloison externe. Seules les ancres de maçonnerie entre la paroi externe et interne transmettront la charge du système à la paroi interne. Attention toutefois, si une lame d’air est présente entre la cloison externe et l’isolation, les ancres ne peuvent être sollicitées uniquement en traction, pas en flexion.

Expériences dans le montage du support pour plantes grimpantes

De notre expérience, les supports inox de FassadenGrün en version légère peuvent être utilisés sans problème sur toutes les enveloppes extérieures, tout comme la version simple. Les œillets devront cependant être vissés profondément dans la paroi, pour limiter l’écart au mur à 2-3 cm. Les serre-câble ne doivent pas non plus être trop fortement serrés. La version « Eco » peut également être utilisée sans restriction. Pour les versions « Classic » et « Premium » les câbles ne doivent surtout pas être trop tendus, pour que les câbles puissent glisser hors des vis d’ancrage en cas de surcharge. Les vis d’ancrage peuvent être montées au niveau de la brique ou au niveau des joints.

Il faudra de préférence renoncer aux versions lourde et massive. Alternativement, il est possible d’utiliser la version moyenne « Premium », avec peu de pression d’expansion dans la paroi. Les points d’ancrage doivent être situés env. tous les 0,8 m jusqu’à 1,0 m au lieu de 1,5 m à 1,8 m normalement. La sollicitation en traction est ainsi répartie entre les ancres à maçonnerie. L’utilisation de tiges métalliques au lieu de câbles permet de réduire la sollicitation en traction sur les points d’ancrage.

Pour les perçages, nous recommandons notre foret pour marteau perforateur HB 44444.

Coque externe végétalisée avec une aristoloche
Coque externe végétalisée
Paroi double cloison en extérieur sans isolant, hortensia grimpant
Paroi double cloison
Isolant de maçonnerie double paroi
Isolant de maçonnerie double paroi
Socle de la cloison externe avec les fentes d'aération typiques
Socle de la cloison externe avec les fentes d'aération typiques
Système de câbles 3030 en version moyenne sur une coque externe de clinkers
Système de câbles sur une coque de clinkers
Cloison externe de clinkers de 1970 environ, système de câbles en version moyenne pour un hortensia grimpant
Cloison externe végétalisée
Système de câbles 5040 en version moyenne, modifié, avec une vigne
Paroi de clinkers avec de la vigne
Treillage modulable monté sur une double paroi, joint de dilatation vertical visible
Treillage modulable monté sur une double paroi
Treillage modulable sur une coque externe
Treillage modulable sur une coque externe
Cloison double paroi avec une aristoloche
Cloison double paroi avec une aristoloche