Blocs d'appui

L’une des possibilités pour monter un système de câbles sur une paroi isolée thermiquement par l’extérieur (ITE) est d’utiliser des plots de support pour améliorer l’appui de la tige sur la paroi porteuse. Le montage de ces plots d’appui (WM 12XX8 pour un système de câbles et AS 12XX8 pour un treillage en bois) est généralement réalisé sur un manteau isolant déjà en place ou tout juste installé. Le cas particulier d'un montage avant la mise en place du manteau isolant est décrit en bas de page.

Perçage du manteau isolant

Pour les bricoleurs amateurs ou les monteurs débutants, veuillez impérativement consulter la fiche technique sur les opérations de perçage. Découpez le manteau isolant avec une scie cylindrique de 60 mm. Nettoyez le trou de perçage. Pour le perçage interne, utilisez un foret marteau ou un foret à percussions. Retirez les débris du matériau isolant de la paroi porteuse pour pouvoir y coller le bloc d’appui. Si des inégalités persistent au fond du trou, ils seront comblés avec du mortier composite.

Réglage du corps d'écartement

La tige d’ancrage s’appuie sur un bloc de support modulable, constitué d’un corps d’appui en bois et d’une ou plusieurs rondelles d’écartement en plastique. En fonction du perçage et de la paroi, de aucune à 8 - 12 rondelles seront utilisées (photo) pour optimiser la solidité de la tige d’ancrage en fonction des variations de la paroi ou du manteau isolant.

Si, comme pour certains bâtiments plus anciens, les parois sont inégales, utilisez les rondelles pour régler la profondeur individuellement pour chaque ancrage. En tout cas, le bloc d’écartement doit dépasser d’environ 2 – 3 mm de la surface du mur. De cette façon, la rondelle d’appui comprimera les rondelles sans déformation du manteau isolant.

Avant le montage définitif, introduisez la tige filetée, les blocs en bois et des rondelles dans le trou pour déterminer à l’avance le nombre de rondelles nécessaires pour chaque trou. Si le bloc d’écartement dépasse de moins de 2 mm, la rondelle d’appui sera déformée de façon concave.

Si le nombre de rondelles plastiques est insuffisant, nous vous en enverrons des supplémentaires si vous en faites la demande.

[Translate to Französisch:] Standard-Befestigung in Wärmedämmung

Montage des parts internes

Le montage de la tige d’ancrage et du plot de support est réalisé en utilisant du mortier composite, éventuellement avec un tamis pour scellement chimique. Les photos montrent les étapes du montage sur une paroi avec système ITE à base de laine minérale. Divers trous de perçage sont présents sur les photos afin de montrer divers types de problèmes qui peuvent survenir. Le procédé est le même pour un manteau isolant en polystyrène. L’ancrage est d’abord entièrement désassemblé, même l’écrou serre-câbles ou l’écrou à anneau est retiré, en dé-serrant le contre-écrou. Passez une tige rigide entre les rainures de l’écrou ou à travers l’oeillet pour faire appui.

Le diamètre du perçage est égal au diamètre de la tige filetée plus 2 – 4 mm : un interstice annulaire entre la tige d’ancrage et la paroi permet de réduire l’effet de pont thermique grâce à la couche de mortier peu conductrice de chaleur. Si vous utilisez un tamis pour scellement chimique, le diamètre du perçage est toujours de 16 mm.

Nettoyez le trou de perçage avec un écouvillon et un soufflet de nettoyage. Insérez ensuite les tiges de fixation dans les trous de perçage pour vérifier si la profondeur du trou est suffisante et si les tiges peuvent être orientées perpendiculairement à la surface de la paroi. Si ce n’est pas le cas il faudra soit repercer les trous, ou raccourcir / plier les tiges d’ancrage. Si vous pliez la tige, marquez-la (points jaune sur la photo) pour retrouver plus facilement la position correcte de la tige et pouvoir rapidement effectuer l’étape du collage.

Lors du collage, procédez selon les instructions données pour le mortier composite. D’abord seules les tiges d’ancrage et les plots de support sont collés dans les trous de perçage. Introduisez pour cela la tige du côté sur lequel est meulé ou pressée une sécurité anti-rotation (les tiges dégraissées ne sont pas munies de cette sécurité). Les corps de support sont fermement poussés contre la paroi porteuse, ils faciliteront le positionnement des tiges filetées, mais utilisez des allumettes ou autre en tant que cale si nécessaire. Après l'insertion des tiges filetées le trou rempli avec du mortier composite, elles doivent maintenant dépasser de la longueur prévue (5 à 8 cm, selon l'épaisseur du manteau isolant) et être perpendiculaires à la surface de la paroi. Une correction ultérieure de la profondeur de la tige n'est plus possible une fois le mortier sec, seul l'angle de la tige peut être légèrement corrigé en tordant la tige à l'aide de coups de marteau dosés. Le corps d'appui dans le manteau isolant est pour ainsi dure collé sur la paroi. Le montage continue une fois que le mortier est sec (temps de séchage indiqué sur la cartouche) et que la tige est ainsi solidement ancrée dans la paroi.

Montage des parts externes

Les rondelles d'écartement sont maintenant enfilées sur la tige filetée, puis la rondelle d'appui métallique est mise en place, la membrane d'étanchéité du côté paroi. Suivent la rondelle-ressort et les deux écrous, l'un en tant qu'écrou de serrage contre la paroi, l'autre en tant que contre-écrou pour la tête de l'ancrage ou l'écrou à anneau. Pour contrer la tête serre-câbles à croix, retirez d'abord la vis sans tête puis passez une tige à travers les rainures pour faire levier, tout en saisissant l'écrou avec une clé plate.

Serrez très fermement l'écrou contre la paroi (même pour les variantes qui n'étaient pas livrés en pièces détachées) avec une clé plate, jusqu'à ce que la tige filetée soit fermement tendue contre la paroi. Cette étape est très importante puisque c'est elle qui donne à la tige filetée sa pleine capacité de charge. La suite du montage se déroule comme décrit pour la version lourde.

Cas particulier du montage préalable

Pour éviter des recoupements en ce qui concerne la garantie contre les vices cachés, FassadenGrün recommande de ne faire monter les supports qu'une fois le système ITE entièrement monté et après sa réception par le maître d'ouvrage.