Maçonnerie

Cette page appartient à la partie « Maçonnerie sous enduit ». Depuis environ 1930, les briques creuses sont de plus en plus utilisées dans la construction de bâtiments. Ces briques peuvent accueillir un système de câbles FassadenGrün presque sans restriction. Toutefois certaines zones à problèmes seront à éviter, ainsi que les enduits spéciaux très épais. Vous trouverez sur cette page des informations détaillées à ce sujet, ainsi que sur l’histoire, la conception et le perçage de la brique creuse. La brique creuse sans enduit est abordée dans la partie « Maçonnerie apparente ».

Caractéristiques de la brique creuse avec enduit

La maçonnerie de brique pleine sous enduit peut être trouvée (en Allemagne) surtout sur les bâtiments datant de l’époque des fondateurs, mais aussi sur des bâtiments plus anciens jusqu’à env. 1930. Les briques sont pleines, sans trous ou alvéoles. A partir de 1930 les briques creuses étaient de plus en plus utilisées, d’abord avant tout pour construire plus léger et pour économiser le matériau. Les murs en briques creuses avec enduit sont abordés séparément. Pour les constructions d’avant 1850, on peut également compter sur la présence de colombages sous l’enduit ; vous trouverez des informations supplémentaires sur la page « Maçonnerie très ancienne ».

Les murs de briques pleines sont souvent couverts d’une couche d’enduit de 2 cm, mais cette épaisseur peut au niveau de profilages par exemple. Les jointures anciennes et friables sont parfois aussi problématiques, le ciment était un matériau précieux et économisé dans le mélange de mortier (voir plus bas).

Exception: maçonnerie a double paroi

Dans certains cas particuliers, des briques creuses couvertes d’un enduit sont utilisées pour la coque extérieure d’une façade creuse. Derrière un mur de briques creuses épaisse d’une dizaine de centimètres environ se situe un espace vide ou rempli de matériau isolant d’également une dizaine de centimètres, devant le mur réellement porteur en béton. Ce type de façade est à traité dans la partie « Murs manteaux », le montage d'un système de support y est difficile.

Zones à problèmes

Au-dessus des fenêtres, il faudra éventuellement compter avec la présence de coffres de volets roulants, dans lesquels il faudra éviter de percer. Également au-dessus des fenêtres dans les linteaux, au niveau de planchers bas, des chaînages de support sont parfois intégrés au mur. Il arrive que ces éléments soient en béton et légèrement décalés vers l’arrière puis isolés et parementés, avant que l’enduit final soit étalé uniment, ce qui permet d’éviter les ponts thermiques au niveau des éléments en béton. A certains endroits ou (pour les bâtiments plus anciens) aussi sur des surfaces plus grandes, il est possible de trouver une isolation thermique (4 – 6 cm) directement sur la maçonnerie ; dans ce cas il sera impossible de fixer directement un système de câbles ou un espalier avec les dispositifs de fixation standard. Ces endroits sont invisibles après la mise en place de l’enduit, ils peuvent être trouvés en tapotant doucement le mur avant le début du perçage.

Les enduits spéciaux épais de plus de 2 cm peuvent aussi poser problème.

Systèmes de câble pour maçonnerie de briques creuses

En principe, tous les calibres de FassadenGrün sont utilisables, la version massive WM 12153 cependant uniquement avec les limites citées sur la page, notamment pour les briques creuses très légères avec un matériau au coefficient de portance très limité. Dans les zones à problèmes citées plus haut on utilisera les vis à tête serre-câbles WM 12XX2 si nécessaire. Pour les ancrages montés avec une cheville plastique, utilisez une taille au-dessus pour la maçonnerie de briques creuses.

Perçages dans la brique creuse

De tels murs sont relativement aisés à percer, dans les outils proposés par FassadenGrün, tous les types de forets peuvent être utilisés. Les zones isolées citées plus haut devront être évitées lors des perçages, elles peuvent être découvertes avant le début du perçage en tapotant doucement la paroi. Les briques avec beaucoup de cavités sont généralement à percer sans percussion, qui risquerait d’endommager la solidité des cloisons très fines dans la brique en provoquant un écaillement et de réduire la force portante des chevilles. C’est pourquoi il faudra également pré-percer avec un foret plus petit. En perçant trop près des cavités, le foret peut dévier et le perçage sera décalé. Ce problème peut être résolu en collant la cheville avec du mortier composite. Veuillez également consulter la fiche technique sur les perçages.

Systèmes de câble en inox
Systèmes de câble en inox
Briques à alvéoles verticales
Briques à alvéoles verticales
Brique a alvéoles verticales et isolation thermique
Brique a alvéoles verticales et isolation thermique
Piliers intégrés au mur
Piliers intégrés au mur
Paroi double croison et brique creuse
Paroi double croison et brique creuse