• Deutsch
  • English
  • Français

Fixations pour ITE

Vous trouverez sur la page dédiée aux isolations thermiques extérieures des concepts pour installer des câbles tendus sur des façades isolées. Sur la présente page vous trouverez les différentes fixations prévues à cet effet, et un résumé des problèmes statiques qui se posent pour une installation de ce type.

>>>Liste des prix.

Fixation pour câbles installés simultanément avec l'ITE

Idéalement, la mise en place des plantes grimpantes et des équipements nécessaires est prévue depuis la conception du bâtiment. Les fixations pourront ainsi être montées au même moment que l'isolation extérieure. FassadenGrün propose les fixations suivantes pour ce cas:

  •   XP 12XX3 version simple

  •   XP 12XX5 avec séparateur thermique (moins de 9 cm)

Fixations pour câbles montées après la mise en place de l'ITE

L'isolation thermique extérieure est généralement déjà en place et les fixations sont installées ultérieurement. Les fixations suivantes de FassadenGrün sont prévues pour un "montage ultérieur":

  • XP 12XX7 für WDVS bis 18 cm (ab 02/2019)

  • XP 12XX9 pour ITE jusqu'à 24 (30) cm

  • WM 12XX8 pour ITE jusqu'à 12 (14) cm

  • WM 12XX9 pour ITE jusqu'à 22 cm, intervention mineure

  • WM 12XX2 pour ITE jusqu'à 6 cm pour charge faible / moyenne

  • WM 12XX4 pour ITE jusqu'à 12 cm pour charges faibles / moyennes

  • WM 12XX6 pour ITE jusqu'à 16 cm avec un isolant très rigide

  •   WH 08555 pour un montage directement dans l'ITE

Problèmes statiques

Les fixations portant des câbles tendus sont sollicités plus fortement que les fixations pour équipements rigides comme une grille rigide de métal ou de bois, comme nous l'avons décrit en détail sur la page "fixation pour câbles". Avec des panneaux isolants de plus grande épaisseur il sera plus difficile de rendre la fixation suffisamment rigide. Trois problèmes statiques et leurs solutions sont décrits ici.

Problème 01: Déformation élastique

La tige filetée des fixations FassadenGrün arrive jusqu'à l'extrémité porte-câbles. Avec des panneaux isolants de grande épaisseur et un écart important entre la surface des panneaux et les câbles, la tige filetée est plus longue et se déforme d'autant plus jusqu'à risquer de plier! La tige est ancrée sous les panneaux isolants dans le mur porteur - ainsi, avec une isolation de 10 cm et 7 cm d'écart au mur, le levier sera de 17 cm au total!

Raccourcissement de la tige filetée

La première mesure sera de raccourcir la tige filetée pour réduire l'effet e levier, par exemple en réduisant la distance entre les câbles et la surface de la paroi dès que les panneaux isolants sont très épais. Cela concerne la plupart de nos fixations pour façade ITE.

Tige filetée plus épaisse

Deuxièmenent la tige filetée peut être choisie plus épaisse pour prévenir son allongement, comme par exemple pour la technique du cône d'appui.

Diminution de la charge

La troisième solution consiste à réduire les charges exercées sur la tige de fixation en réduisant la tension des câbles. Pour les façades avec des panneaux isolants épais nous autorisons uniquement les câbles de 3 mm et de 1.8 mm. Le câble ressemble plus à un "fil", mais le point de rupture se situe ainsi sur le câble et non pas sur la tige de fixation.

Déplacement du serrage

De plus on déplace le point de serrage et le moment fléchissant vers l'avant (vers l'extérieur) pour réduire l'effet de levier et d'allongement. Des petits et grands plots d'appui sont prévus pour être encastrés dans les panneaux isolants.

Problème 02: Encastrement rigide

Les tiges de fixation sont des cantilevers dans le sens de la mécanique technique. Les forces créées par la tension des câbles par orage ou autre sont d'environ 250 kg (en statique: 2.500 N). Avec une distance au mur / un levier de 10 cm, le moment fléchissant est d'environ 250 Nm. Ces moments fléchissants doivent être supportés au niveau de l'encastrement et transmis au mur porteur. C'est problématique lorsque le moment fléchissant se situe à la surface des panneaux isolants très peu rigides, qui doivent alors être renforcés.

Problème 03: Allongement élastique

En déplaçant le point d'encastrement vers l'extérieur un nouveau problème surgit: les plots d'appui sont comprimés par le vissage ce qui provoque une pré-tension des tiges métalliques. Moins le diamètre de la tige est grand plus elle aura tendance à céder sous la pré-tension et la tension des câbles. La tige filetée s'allonge et même une fixation très solide ne peut pas être ancrée solidement par vissage; sinon il y aura allongement élastique de la tige et basculement de la fixation.

Encastrement de la tige de fixation

Pour diminuer la déformation de la tige, celle-ci sera partiellement encastrée dans un bloc de mortier composité, elle est pour ainsi dire coulée dans un bloc de résine polymère. Son écart latéral est ainsi limité et la tige filetée ne peut plus se déformer à l'intérieur des panneaux isolants. Cette approche est pratiquée pour la série de fixations "XP", pour les techniques de montage par "cône de mortier" et "combinaison".

Solutions usuelles

Différentes fixations pour équipements lours existent sur le marché. Ces fixations ne sont pas adaptées pour porter des câbles tendus! Les fixations doivent être spécifiquement conçues pour porter des câbles tendus si elles sont utilisés en ce sens.

Matériaux des plots d'appui

La solution standard de FassadenGrün pour fixer des équipements sur des façades ITE est l'utilisation de corps d'appui. FassadenGrün utilise surtout du verre cellulaire, l'isolant le plus résistant à la compression. Ce matériau - du verre "moussé"! présente une résistance à la compression de 1.600 MPa (contrairement aux env. 500 MPa des panneaux polyuréthane PUR et autres isolants rigides similaires. Le verre cellulaire est indéformable même avec des pressions fortes, et ce à 100%, comme le bois traité de nos plots d'appui en bois dur traité de nos petits corps d'appui. Avec des corps d'appui en polyuréthane PUR ou de tubes de polyuréthane (PE) il peut y avoir déformation et un affaiblissement de l'appui.

Rondelles de protection

Les fixations pour façades ITE sont munies de rondelles de protection en plusieurs diamètres posées sur l'enduit de finition et munies de bagues d'étanchéité en mousse. Selon la fixation, les plaques de protection sont posées sur le trou dans la panneau isolant, assurent l'étanchéité et peuvent parfois transmettre le poids des câbles au bloc d'appui encastré dans l'isolation.

Séparation thermique

Les métaux, dont l'acier inoxydable que nous utilisons, sont des bons conducteurs de chaleur contrairement à la maçonnerie, au bois, au plastique et aux isolants. Une tige filetée insérée profondément dans la maçonnerie peut donc former un "pont thermique" qui va ponctuellement provoquer des pertes de chaleur de l'intérieur vers l'extérieur. La perte totale en énergie devrait être minime et se situer en dessous de 1 euro / an. Derrière le pont thermique une zone d'env. 10 cm sera éventuellement plus froide de 1 à 3°C que le reste du mur, ce qui peut - théoriquement - provoquer dela condensation à cet endroit si l'humidité de l'air est élevée et mener à l'apparition de moisissures ou de tâches. C'est pourquoi il faut empêcher l'apparition de ponts thermiques.

Toutes les fixations pour ITE conçues par FassadenGrün sont scellées dans la maçonnerie avec de la résine polymère epoxydique, un mauvais conducteur thermique. La couche de polymère assure un découplage thermique de la tige filetée et de la maçonnerie ce qui réduit les pertes de chaleur.

Une séparation thermique totale est atteinte lorsqu'aucun métal n'est présent dans le mur. C'est pourquoi les fixations de la série "XP" peuvent être fournies avec un séparateur thermique TT 12150, qui supprime totalement le pont thermique.